" Les familles face au confinement :Coronavirus Covid-19 "

Rédigé le 22/03/2020
Marcello tunasi Ministries

89

ÉGLISE LA COMPASSION/LIMETE

CULTE DES FAMILLES DU 22/03/2020

Thème : " Les familles face au confinement : Covid-19 "
( Romains 8:28 )

Pasteur Marcello Jérémie TUNASI

Il existe dans la Bible des exemples de confinement.

1. Le cas de Noé et sa famille, Genèse 7. Noé et toute sa famille se sont retrouvés dans une situation de confinement. Toute sa famille était dans l'Arche pendant tout le temps du déluge.

2. Le cas des familles d'Israël. Exode 11. Il s'agissait de se préserver de l'ange de la mort.

3. Le cas de Rahab. Josué 6:17. Dans le premier cas, il était question pour elle d'échapper au déluge. Le deuxième cas, échapper à l'ange de la mort. Le troisième, échapper à la destruction de la ville.

Le confinement, mesure restrictive, non sans conséquences dans plusieurs domaines de la vie, certes, mais il a tout de même ses bons et ses mauvais côtés.

Conséquences négatives :

La crise financière, le ralenti de la vie publique, le bouleversement de la vie quotidienne, la famine, la pauvreté, la fin du contact humain, des deuils sans qu'il n'y ait personne pour pleurer, l'isolement, l'égoïsme, des malades abandonnés à leur triste sort parfois même par les infirmiers ou les docteurs...

Conséquences positives :

Le ralentissement de la propagation du virus, le repos pour ceux qui travaillent beaucoup, le renouvellement des forces...

Pour les familles en particulier, il y a divers bons côtés, notamment :
- Le retour à la vie normale en famille;
- Le temps de réaliser l'état de sa vie de couple;
- Un moment de face à face avec ceux de sa maison;
- Le temps de bien éduquer ses enfants et travailler leur caractère ;
- Le temps de prendre soin de soi, de sa maison et de sa famille ;
- La séparation des relations toxiques qui empoisonnent la vie;
- Le moment de profiter de sortir des mauvaises habitudes ;
- Récupérer le temps de lecture des ouvrages, de la Bible...;
- Le moment d'avoir la révélation des problèmes négligés depuis, et enfin de les arranger;
- Le moment de méditer, prier, d'instituer le culte familial, de réorganiser la famille...

Cependant, le confinement et le respect des mesures sanitaires nous poussent à réfléchir sur notre relation avec Dieu. De la même manière que nous prennons des mesures contre le virus, prennons en aussi contre le péché. Autant, nous prennons des mesures pour respecter les règles d'hygiène, autant respectons aussi les consignes divines.

Si Noé s'est caché dans l'arche, les enfants d'Israël ou Rahab dans la maison, aujourd'hui il faut entrer dans la véritable arche, la véritable maison , Jésus-Christ.

On peut guérir du coronavirus, on peut y échapper, mais tôt ou tard, nous mourrons car personne n'est éternel, il faut donner sa vie à Jésus-Christ. Occasion également pour ceux qui sont en Jésus-Christ de demeurer en lui.

Amos 8:9-11. En ce temps, il y a une telle faim de la Parole de Dieu, alors qu'avant certains négligeaient d'aller à l'église. Ce confinement a permis de comprendre que nous devons maximiser le temps d'écouter la Parole de Dieu et prendre au sérieux la grâce d'avoir des enseignants, nous devons les considérer.

Il est vrai que les familles sont touchées à cause des problèmes dûs au confinement, mais pour un véritable enfant de Dieu, le confinement devrait le rendre meilleur. S'il a des problèmes, il doit amener sa famille vers le Seigneur pour sa guérison.

Que DIEU nous bénisse.